Pour une liaison efficace entre Grenoble, Meylan et Montbonnot

Communiqué de presse
Philippe Cardin et les élus AIMEylan

Pour une liaison efficace entre Grenoble, Meylan et Montbonnot

Préparons ensemble la concertation sur le projet BHNS

Meylan, le 22 septembre 2019.
Dans le cadre de la concertation publique préalable sur le projet de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) qui a lieu jusqu’au 31 octobre prochain, Philippe Cardin, tête de liste aux prochaines municipales, accompagné des élus AIMEylan, se prononce sur ce projet qui vise à améliorer les déplacements entre Grenoble et Montbonnot. Pour cela ils se positionnent pour davantage d’ambitions structurelles, écologiques et sociétales !

Le BHNS est une amélioration que nous saluons
La ligne C1 est d’ores et déjà saturée ; il est donc impératif de proposer aux Meylanais et aux travailleurs d’Inovallée une solution plus performante et plus confortable. Le BHNS peut répondre temporairement à ce besoin. Le lien direct qu’il crée entre les deux plus grands bassins d’emplois métropolitains (Presqu’île et Inovallée), ainsi qu’une meilleure connexion avec le tram B, est à saluer. Toutefois ce projet a été imaginé en 2010, avant que l’urgence climatique ne nous presse. Aussi il ne peut constituer qu’une étape et ne doit pas obérer l’avenir.

Préserver le cadre de vie sur les avenues du Vercors et du Granier
Concernant le choix du tracé, nous préférerons celui passant par l’avenue du Vercors-avenue du Granier, en gardant l’emprise au sol des voiries actuelles, afin de limiter l’impact sur la cadre de vie. Pour cela nous proposons un tracé en voie partagée bus/automobile. La desserte de l’avenue de Verdun pouvant être assurée par la ligne 13 et la ligne 6020. Nous redemandons qu’une étude de trafic automobile et de stationnement soit faite pour finaliser définitivement le tracé.

Le Haut-Meylan doit bénéficier de transports en commun performants
Nous sommes également favorables à une meilleure desserte du Haut-Meylan grâce, d’une part à la ligne 13 qui doit être renforcée et d’autre part au 6020 qui doit devenir, avec l’adhésion de la Communauté de Commune du Grésivaudan au SMTC, la ligne Chrono du Grésivaudan, pleinement articulée avec la nouvelle ligne structurante.

Préparons l’avenir en adéquation avec la demande
Depuis la création de la C1 il y a 7 ans, cette ligne de bus a attiré de nouveaux usagers. La piétonisation de Grenoble, l’urbanisation en cours de Meylan (avenues de Verdun, du Vercors et du Granier), les prolongements vers la presqu’ile et vers Montbonnot, ainsi que le confort et l’efficacité de ce nouveau transport vont encore accroître son utilisation. Les capacités maximales annoncées dans le dossier de concertation seront très vite atteintes.

L’irresponsabilité de l’équipe Tardy-Peyrin-Hours a retardé la progression de ce projet, alors qu’il recueillait pourtant l’unanimité. Aujourd’hui, le contexte écologique (réchauffement climatique, pollution de l’air, sauvegarde des espaces verts) nous oblige à repenser ce projet avec encore plus d’ambition. Ce projet est déjà celui de l’ancien monde, il faut le faire évoluer à la lumière des connaissances actuelles et de la prise de conscience sociétale de la transition écologique et énergétique.

En conséquence, nous demandons une étude qui prévoit d’ores et déjà la construction d’un moyen de transport plus adapté (et pourquoi pas un tram ?), à la fois dans son tracé, dans ses arrêts, dans son intégration des réseaux routiers, cyclables et de transports en commun.

Nous vous invitons à nous rencontrer pour en discuter, pour partager vos expériences pour que nous puissions porter une parole forte lors du prochain conseil municipal.

contact@aimeylan.fr

Projet de BHNS Grenoble-Meylan-Montbonnot – AIMeylan fait des propositions

Les élus d’AIMeylan ont écrit au président du SMTC et au maire de Meylan pour leur faire part des inquiétudes de nombreux meylanais que nous avons écoutés ces derniers mois concernant l’avenir de la ligne C1, qui sera transformée en BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) en 2023.

  • dans le cadre du prolongement de la ligne C1 à Montbonnot en 2020, les meylanais sont inquiets sur la capacité de la ligne à accueillir un grand nombre de nouveaux usagers aux heures de pointe
  • dans le cadre de la transformation de la ligne en BHNS, les meylanais sont inquiets
    • de la transformation des avenues du Vercors et du Granier avec un élargissement de l’emprise de la voirie avec un site propre bus, au détriment des espaces verts.
    • de l’éventualité de non desserte de l’arrêt Le Brêt par cette ligne BHNS
  • enfin, nous avons demandé au SMTC d’étudier un scénario tramway d’ici 2030, le tramway étant une solution beaucoup plus attractive que le BHNS, et donc beaucoup plus en mesure de réduire la circulation automobile dans Meylan qu’une solution BHNS, ce qui correspond à l’attente de nombreux meylanais.

Le SMTC est en train de réaliser une pré-étude sur la transformation de la ligne C1 en BHNS. Nous avons donc demandé au président du SMTC et au maire de Meylan d’entendre les inquiétudes et les attentes des meylanais et d’étudier des solutions répondant concrètement à celles-ci.

Pour en savoir plus, lire la lettre ouverte qui contient des propositions à étudier : 20190325 Lettre ouverte AIMeylan Vfinale

Questions écrites des élus AIMEylan au conseil

Question sur la suppression des couloirs de bus (A. Jammes):
Pourquoi la commune a-t-elle pris début juillet une mesure unilatérale de suppression des couloirs de bus avant le bilan de l’expérimentation qui était prévu en septembre 2016 ?

Question sur le suivi scolaire de la commune (C. Batailh):
Pouvez nous nous donner un point d’information sur les chiffres concernant le nombre d’élèves et de classes sur la Commune et dans chaque école?
Il y a eu beaucoup de mouvements d’instituteurs/trices, et de directeurs. Comment les choses sont-elles stabilisées aujourd’hui ? Les nominations ont-elles données lieu à des prises de postes ?
Suite à l’absence d’un instituteur pendant deux mois l’an dernier, qu’avez vous fait ? Comment la commune s’organise-t-elle pour être informée et réagir quand il y a un dysfonctionnement?
La réforme scolaire des collèges, qui s’applique cette année, touche aussi les primaires. Nous avons deux délibérations signées avec l’Éducation Nationale ce 26 septembre. Le service rendu aux écoles par la commune est-il appelé à s’amplifier où à diminuer ?

Question sur l’anticipation des aménagements nécessaires à la commune (M.O. Novelli) :
Lors du dernier conseil je vous ai interrogé sur la prévision stratégique de la commune concernant les incidences du millier de logements (environ) construits, en cours de construction, ou prévus, en matière de circulation et de services (crèches, écoles notamment). Vos réponses et celles de vos adjoints ont été encourageantes, générales mais ne répondaient pas vraiment à la question qui nous préoccupe. C’est pourquoi je la repose ce soir, de façon recentrée : comment la commune anticipe l’évolution démographique de Meylan dans ses différents quartiers ?

– Tout d’abord, comment prend – elle en compte -en terme d’accueil scolaire et petite enfance- l’arrivée, à moyen terme, de ménages plus nombreux que prévus par l’étude de l’agence d’urbanisme de 2015 ?
Les hypothèses d’étude de l’ agence d’urbanisme (qui concluait à une faible incidence des constructions) sont de 615 logements entre 2015 et 2022 , et seulement de 266 logements entre 2017 et 2022 . Or, rien que sur l’ex-terrain PLM, 500 logements supplémentaires sont prévus; par ailleurs, une urbanisation est à prévoir également sur la partie constructible du terrain de la fac de pharmacie (en haut) . On est loin du chiffre annoncé. [Même si les nouveaux propriétaires privés ne sont pas nécessairement de jeunes parents (car les accédants attendent d’avoir les moyens d’acheter), on ne peut pas en dire autant du logement social , qui accueille des familles souvent plus jeunes, et c’est une bonne chose compte tenu du vieillissement de Meylan.. ]. Où les enfants des futurs habitants des logements prévus ou en cours (dans l’ensemble concentrés entre l’avenue du Vercors – Granier et l’avenue de Verdun) seront ils accueillis en crèche ? Où seront ils scolarisés ?
L’école maternelle et primaire est par nature une école de proximité. Pourrez vous le maintenir ? Les crèches Béalières Buclos Mi Plaine suffiront elles ?

– Par ailleurs , Meylan a une politique envers ses personnes âgées; mais qui ne prend pas en consécration l’évolution démographique par quartier. Or, tous ne sont pas adaptés à la diminution de la mobilité: aux bealières par exemple, il n’existe pas de foyers logements ou de logements adaptés pour les personnes âgées, – certaines personnes en font la demande. La commune -qui va supprimer des mini crèches aux Béalières – peut –elle imaginer la création de résidences sociales seniors ?