Une vie démocratique communale; le travail sur les projets structurants

Intervention de A. Jammes,
 conseiller municipal AIMEylan lors du débat d’orientation budgétaire du conseil municipal du 8 Février 2016

En début d’année, vous avez lancé une large concertation baptisée « projet de vie pour une ville durable ». Ce projet était destiné à définir les priorités d’actions de la commune pour les prochaines années. Le livrable de cette démarche devait être le Débat d’Orientations Budgétaires.

Cette démarche, conduite avec beaucoup d’énergie et de conviction par Mme Hours, a fait un flop total.

D’une part dans son déroulement avec une très faible participation dans les ateliers, non représentative de ceux qui vivent et travaillent sur notre commune. Face à ce constat, vous avez lancé une enquête auprès de la population (là encore, les personnes qui travaillent sur notre commune, participent à la vie de notre commune, utilisent nos équipements…ont été oubliés).

Dans cette enquête, les meylanais ont affirmé leurs priorités, avec quatre axes principaux :

  • Les services pour la petite enfance (crèches)
  • Les services d’aides pour les personnes âgées
  • La sécurité des biens et des personnes
  • Les services pour le scolaire et périscolaire

Et plus précisément, trois services devaient être développés au niveau des quartiers :

  • Une crèche
  • Des commerces de proximité
  • Une école maternelle ou primaire.

C’est également un flop sur le fond : c’est quasiment le même jour où vous annonciez les résultats de cette enquête que vous décidiez de regrouper trois crèches en un point unique.

A quoi cela sert de mener une concertation, avec des coûts non négligeables et un investissement en temps de citoyens, si c’est pour prendre une décision contraire aux souhaits des Meylanais ?

Plus globalement, cette démarche de concertation était l’occasion de réfléchir collectivement à l’évolution des équipements de quartier. Occasion ratée !

Le seul domaine où vous donnez la priorité est la sécurité des biens et des personnes ; quid des services aux personnes âgées, aux services pour le scolaire et le péri-scolaire ? Quid des équipements sportifs et culturels ?

Nous reviendrons sur ces sujets un peu plus tard.

C’est enfin un flop sur les objectifs de cette concertation. Cette démarche devait aboutir à des orientations pour les prochaines années, et donc à une élaboration débattue d’un Plan Pluriannuel d’Investissement. Près d’une année de travail et aucune vision sur les investissements de notre commune pour les prochaines années…

Seul le Contrat de Performances Energétique (CPE) est cadré sur plusieurs années. Mais quid des investissements à prévoir pour la rénovation de bâtiments communaux comme les gymnases… pour nous, une rénovation de gymnase par mandat est un rythme minimum pour maintenir notre patrimoine en état. C’est contraints et forcés par l’incendie dramatique du gymnase des Buclos que vous allez être contraints de rénover ce gymnase. Quid des autres bâtiments communaux (écoles, piscine, stades, mairie…) ? Vous n’anticipez pas, vous subissez les événements…