Un arrêté anti-pesticide à Meylan ?

« Monsieur le Maire,

Partout en France des maires soucieux de la préservation de la biodiversité et de la sécurité sanitaire pour leur population prennent des arrêtés « anti-pesticides ». Nous vous demandons de répondre à l’appel du maire de Langouë, précurseur du mouvement, qui a déjà été suivi en Isère par le maire de Malleval-en-Vercors.

Si nous saluons l’abandon par la mairie dans l’entretien des espaces verts des produits phytosanitaires, nous vous demandons de prendre un arrêté qui interdirait l’usage de ces produits nocifs pour la faune, au premier chef duquel les abeilles, et pour la flore, dans un périmètre de 150m autour des habitations, des chemins piétons et des pistes cyclables. L’espace naturel de la Taillat et ses promeneurs notamment ne doivent pas subir les conséquences néfastes de l’utilisation des produits qui seraient utilisés sur les surfaces agricoles qui le jouxtent.

Cet arrêté permettra en outre de continuer à lutter contre les moustiques puisque des produits existent qui ne sont nocifs qu’aux larves ciblées.

Les meylanais en général et les enfants en particuliers doivent être préservés de ces produits. La loi est aujourd’hui en carence dans le domaine, les collectivités doivent prendre leurs responsabilités.

Monsieur le Maire, prenez les vôtres et faites application du principe de précaution.

Philippe Cardin,
Président du groupe AIMEylan au conseil municipal de Meylan
Conseiller Métropolitain »