Les Meylanais n’en ont pas fini avec le « système Tardy » !

Nous venons d’apprendre le renvoi devant le tribunal correctionnel de notre ancienne maire Mme Tardy pour prise illégale d’intérêt. L’instruction est close et le procès aura lieu au tribunal de Grenoble le 9 février prochain.
Selon la presse, elle est accusée d’être intervenue dans au moins trois opérations immobilières sur la commune pour favoriser le cabinet d’architectes de son mari.
Le code pénal prévoit jusqu’à 500 000 euros d’amende et 5 ans d’emprisonnement pour une prise illégale d’intérêt.
Nous attendons que justice soit rendue.

Nous dénonçons les élus qui pensent pouvoir s’affranchir du droit et de la démocratie. Nous dénonçons les élus qui confondent intérêt public et intérêts privés. Seule la transparence avec les citoyens et avec l’opposition permet d’éviter ces dérives.

Nous dénonçons les élus qui outrepassent les règles et nous exigeons:

  • Que la commune ne fasse plus appel aux entreprises des conjoints des élus en faisant fi des règles des marchés publics.
  • Que le nouveau maire régularise enfin sa situation sur la liste électorale et donne sa véritable adresse.
  • Que le conseil puisse savoir qui utilise les véhicules de la commune et en particulier qui utilisait l’ancienne voiture du maire…

Nous demandons plus de débats sur les décisions à prendre comme:

  • La fermeture des crèches (familiale, Buclos, Tamiers, Fauvettes) et la construction d’une méga crèche en zone inondable,
  • Un projet de résidence en lieu et place de la piscine des Ayguinards,
  • La mise en place d’une carte scolaire qui défavorise la mixité sociale,
  • Les critères d’attribution des subventions aux associations…

Quand tournons-nous la page ?

(expression politique d’AIMEylan dans le journal municipal décembre 2015)