Après la pantalonnade… la débandade ?

Quels sont les Meylanais capables de suivre l’actualité politique municipale ? Tout le monde y perd son latin, même les intéressés !

Le nouveau maire a été élu avec seulement 13 des 33 voix des élus au conseil municipal. Cette majorité relative lui donne le titre mais pourra-t-il gouverner la commune et obtenir une majorité pour valider les délibérations, dont le budget?

Les élus de la liste Tardy, trahis et renversés hier par leurs 13 colistiers putschistes, aujourd’hui au pouvoir, vont-ils obéir au nouvel exécutif? La mise en place est très lente et erratique… et les dossiers meylanais sont toujours à l’arrêt !

Qu’est-ce qui a motivé ce putsch ? Ambitions et haines personnelles ? Affaires ?  En tout cas,  le fonctionnement communal semble le cadet des soucis de la liste Tardy !

L’incompétence du nouvel exécutif est notoire :

  • Dysfonctionnements graves du conseil municipal : certaines délibérations ont été votées 3 fois! Certaines démissions acceptées par le maire en conseil sont non suivies d’effet. Délibérations non étudiées préalablement en commissions…
  • Annonce d’un débat à venir en conseil municipal sur les rythmes scolaires, puis annonce que la décision municipale est déjà prise. Ce sera la semaine des 4 jours.
  • Permis de construire une église intégriste. Et le maire dit ne pas être au courant.
  • Reprise du projet de migration des crèches en zone inondable!
  • Absence de tous les élus de droite à la cérémonie des vœux de la Métropole.

Expression politique du groupe AIMEylan dans le journal Meylan Ma Ville, janvier 2018